Le chou, un super aliment local.

Pas besoin d’aller chercher nos supers aliments au bout du monde, ont peut en trouver de nombreux pas loin de chez nous, directement chez le producteur, et ça, c’est merveilleux.

On a beaucoup entendu parler du chou kale, parfois difficile à trouver et souvent hors de prix, difficile d’en manger tous les jours. Pourtant ses cousins, choux rouges, blancs, fleurs et même de Bruxelles sont eux aussi des aliments santé d’intérêt.
Le chou, c’est un aliment basique, un des rares qu’ont trouve en abondance en hivers et qu’on a parfois du mal à faire aimer aux enfants. Pourtant, au-delà de ses propriétés nutritionnelles exceptionnelles, il peut être utilisé pour accompagner le traitement de nombreuses affections, tant par voie orale que par voie cutanée, j’imagine que le cataplasme de chou ne vous enchante pas à première vue et pourtant on pourrait écrire un livre rien que là-dessus (quelqu’un l’a fait ?).

Avec le chou on se fait du bien, tout en limitant notre impact environnemental, et en préservant notre porte-monnaie.

 

Faible en calories mais riche en vitamines, minéraux et anti-oxydants.

Il est riche en vitamines K, B1, B6 et C, toutes essentielles au bon fonctionnement de notre organisme.

C’est aussi une source de fer et de manganèse.

Le fer des choux est bien assimilé par l’organisme grâce a la présence de vitamine C contenu dans cet aliment. Servant à transporter l’oxygène, fabriquer les globules rouges, mais aussi les neurotransmetteurs, hormones et nouvelles cellules. Avoir un apport suffisant en fer est essentiel à la bonne santé et le chou en est une bonne source pour les hommes mais ne doit pas être le seul apport pour les femmes qui en on plus besoin.

Le manganèse est quant à lui utile en cas de stress intense, il participe à de nombreuses fonctions métaboliques et serait utile en cas d’allergies et d’inflammations.

Antioxydants.

Les antioxydants luttent contre le vieillissement prématuré des cellules et contre les radicaux libres responsables de l’oxydation des cellules. Le chou en est richement pourvu, avec lui pas besoin de se complémenter en antioxydants.

Usages interne et externes selon les prescriptions du docteur Valnet.

Le docteur Valnet est un peu le pape français de la phytothérapie et de l’aromathérapie. Il a présidé de nombreux congrès sur la médecine naturelle. Médecin et chirurgien des armées il a été contraint de soigner avec les « moyens du bord » et s’est passionné pour la médecine naturelle en voyant tout ce qu’elle était capable de soigner. Il quitte l’armée dans les années 60 pour se consacrer entièrement à la recherche et à la diffusion de ces méthodes de soin. Certains de ses conseils peuvent sembler dépassé mais il reste selon moi un médecin et auteur à découvrir tant son apport et ses réflexions sur la santé naturelle ont permis de démocratiser ces soins.

Selon lui le chou peut guérir de nombreuses affections, je ne vous les présenterais pas toutes ici mais reviendrais sur celles qui me semblent pertinentes.

                 Pour les soins de beauté.

Revitalisant les tissus et absorbant les impuretés, les applications, même courtes, permettent d’améliorer la qualité de sa peau. Il limite les imperfections, lutte contre la cellulite et tonifie les tissus.

                En cas de fatigue.

Consommer du chou, ou même du jus de chou ou de choucroute pour les plus téméraire peut-être un allié de taille dans les cas de grandes fatigues, le docteur Valnet conseille ici aussi d’en consommer tous les jours. Sa grande richesse en vitamines et minéraux en fait un allié contre la dévitalisation sans pour autant surcharger l’organisme.

                Alcoolisme.

Un chercheur de l’université du Texas à extrait du chou un produit qu’il a appelé glutamine et qui lui a servi à traiter l’alcoolisme. L’ingestion d’une grande quantité de chou chaque jour pourrait donc faciliter le processus du sevrage.

                Abcès, furoncles.

Le chou est réputé pour soigner les abcès, écrasé pour faire sortir les sucs des feuilles fines et appliqué en cataplasme il régule l’inflammation et attire à lui le surplus de liquide qui va alors s’écouler naturellement sans laisser de cicatrice, il raconte dans son livre des guérison presque miraculeuses grâce à l’application de feuilles de choux.

 

 

La meilleure façon de le consommer : en salade ou fermenté comme dans la choucroute.

Tout le monde ne tolère pas bien le chou, c’est parce qu’on a tendance à le consommer trop cuit et, malheureusement, la cuisson du chou le rend indigeste tout en détruisant une grande partie de ses propriétés nutritive.

Pour le digérer correctement, il faut le manger cru, très peu cuit ou fermenté et bien mastiquer. On oubli souvent le rôle de la mastication qui est pourtant la première étape de la digestion.

 

Et pour finir, une petite recette de salade de choux rouge, choux raves et pommes :

Peler le chou rave et découper les choux en fine julienne, couper les pommes en tranches très fines et accompagnez les d’une sauce citron, miel, huile d’olive et d’un peu de sésame. Rapide et délicieux.

 

Prenez soin de vous et n’hésitez pas à l’inviter à vos repas.

Super aliment chou choux kale local bienfaits vitamines naturopathie
Le chou est un super aliment de nos régions, d’origine locale, il limite notre empreinte carbone tout en étant excellent pour notre santé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s